A propos

Photographe (scènes de genre à Paris) et journaliste française née en 1974, Hélène Arsanger effectue une recherche esthétique et graphique particulière, obtenue lorsque l’individu et le décor dans lequel il se trouve, s’harmonisent, composant une scène. L’impression qui se dégage est alors que l’être et le matériel ne font plus qu’un. L’intérêt n’est pas l’ambiance -qui est très variable dans son travail-, mais d’élever au même plan simultanément l’individu et le décor. C’est l’ensemble qui constitue le sujet de la photo.

Sa thématique « Géométries naturelles » est l’essence de son travail. Toutes les photos sont des photos de « hasard », dans le sens où aucune n’est posée. Mais il s’agit d’un hasard maîtrisé.
La présence et le déplacement des corps peuvent produire une combinaison magique. Dans l’absolu, cette combinaison existe: « Parfois je la découvre sur le fait; parfois je sais qu’elle peut se produire, alors j’arme l’appareil et j’observe, jusqu’à ce que la surprise arrive. Elle n’est pas toujours celle que j’imaginais, et c’est alors une double surprise. Lorsque j’arrive à la capter, j’éprouve cette joie intense de me dire “Je l’ai eue!”, comme si j’avais capturé quelque chose qui n’arrivera plus jamais». 

Après avoir commencé dans les années 80 avec un Minolta, elle travaille aujourd’hui avec un boîtier Nikon.

About

Hélène Arsanger is a French journalist and photographer born in 1974. She carries out a specific graphical and aesthetic research, obtained when the individual and the decor in which they find themselves harmonise to put together a scene. The impression that emerges is that the being and the props become one. What’s interesting isn’t the atmosphere – which varies significantly in her work – but simultaneously raising both the individual and the scenery to the same level. It’s the composition that constitutes the photograph’s subject.

Her topic “Natural Geometry” provides the essence of her work. All her photos are “coincidences” in that none are posed. However such coincidences are controlled.
The presence and movement of bodies can produce a magical combination. In absolute terms, this combination exists: “Sometimes I catch it in the act; sometimes I know it could happen, so I get the camera ready and observe, until the surprise comes along. It’s not always as I anticipate, so it turns into a double surprise. When I manage to catch it, I feel a great joy to be able to say “I got it!” as if I’d captured something that’ll never happen again.”

After starting out in the 1980s with a Minolta, today Hélène Arsanger works with Nikon equipment.